Orange affiche des résultats commerciaux excellents en 2020. Le Groupe a atteint ses objectifs financiers pour 2020 (révisés en juillet dernier) et affiche un chiffre d’affaires sur l’année en légère croissance malgré la crise sanitaire.

Résultats financiers du Groupe

Orange a donc atteint ses objectifs financiers révisés au mois de juillet 2020. Sur l’année, le chiffre d’affaires d’Orange affiche une légère croissance de +0,3% malgré un léger recul au dernier trimestre (-0,2%) et s’établit à 42,270 milliards d’euros. L’excellente performance de l’Afrique & Moyen-Orient (+5,2%) et la solidité de la France (+1,6%), ont permis de compenser la baisse de l’Europe (-3,5%) et d’Entreprise (-1,4%).

L’EBITDAal* (Indicateur des résultats économiques créé aux USA (Chiffre d’affaires – Achats – Charges externes – Charges de personnel)) s’élève pour le dernier trimestre à 3,182 milliards d’euros (soit un recul de -2,3% sur un an) et à 12,680 milliards d’euros pour l’ensemble de l’année (-1,0% sur un an). Cette baisse est notamment due à la baisse du roaming et aux surcoûts engendrés par la crise sanitaire (-545 millions d’euros) ainsi que par l’Espagne (-13,0%) et Entreprises (-14,9%). Ces effets ont été atténués par la remarquable performance de l’Afrique et Moyen-Orient (+10,0%), les bons résultats de l’Europe (+2,3% hors Espagne) et la résilience de la France (+0,2%).

Les eCAPEX** hors licences sur l’année 2020 s’établissent à 7,132 milliards d’euros soit un recul de -1,7% sur un an malgré une accélération des investissements dans les réseaux fibre, 4G et 5G. Cette baisse s’explique notamment par les cofinancements reçus et par la discipline observée par le Groupe notamment en Europe. Orange a d’ailleurs annoncé lors de la présentation de ses résultats, la création de sa TowerCo européenne dénommée TOTEM qui lui permettra de mieux valoriser ses infrastructures mobile passives.

Le cash-flow organique des activités télécoms atteint 2,5 milliards d’euros, en croissance de +149 millions d’euros sur un an, malgré le déclin de l’EBITDAaL. Cette progression s’explique principalement par la diminution des décaissements liés aux eCAPEX et aux dispositifs de temps partiel sénior.

Orange fait également un bilan de ses objectifs environnementaux, d’inclusion numérique et de diversités. Le groupe a réussi à réduire ses émissions de CO2 de -12% par rapport à 2015 et prévoit d’atteindre -30% pour 2025. En Europe, la collecte de mobiles usagés a progressé de 15%. Aujourd’hui, la part des femmes au sein des réseaux de management est de 31%, soit proche de l’objectif de 35% pour 2025. Pour l’inclusion numérique, 3 Orange Digital Center ont été ouverts et le Groupe prévoit d’en ouvrir 32 au total d’ici 2025.

Orange renforce son leadership

Malgré la crise sanitaire, Orange a accéléré le déploiement de ses réseaux très haut débit. Sur un an, le nombre de foyers raccordables au FTTH a augmenté de +41% en France, +19% en Pologne et de +3% en Espagne. Le Groupe confirme ainsi son leadership sur le déploiement de la fibre en Europe avec 48,3 millions de foyers raccordables au très haut débit (dont 22,9 millions en France), soit 9,0 millions supplémentaires sur un an. 

Fin 2020, près de 100 % des sites mobiles de l’opérateur en France offrent une couverture 4G. Orange a lancé la 5G dans 5 pays Européens et est leader en France sur le nombre de sites autorisés dans la bande 3,5 GHz.

Au 31 décembre 2020, les offres convergentes (fixe+mobile) affichent en Europe une croissance de +2,7% sur un an. L’opérateur reste leader avec 11,06 millions de clients convergents.

En France, Orange enregistre de très bonnes performances commerciales. Sur le dernier trimestre 2020, l’opérateur a gagné 388 000 nouveaux clients fibre (nouveau trimestre record) et a perdu 283 000 clients xDSL, soit un recrutement net de 105 000 nouveaux clients. Orange comptabilise désormais 11,955 millions de clients fixe (haut et très haut débit confondus) dont 4,515 millions en FTTH.

Sur le mobile en France, l’opérateur enregistre 87 000 ventes nettes (Hors MtoM). L’opérateur revendique au total 21,521 millions de clients mobile en France (19,629 millions de contrats et 1,893 millions de prépayés).

Lors de la publication des résultats financiers, Stéphane Richard le PDG d’Orange a déclaré : « 2020 a été une année extraordinaire, marquée par une crise d’une ampleur et d’une violence inédite. Dans ce contexte difficile dans lequel les réseaux ont démontré leur aspect vital pour les sociétés, Orange a su s’adapter et faire face afin de continuer à offrir le meilleur de nos services à nos clients.

Sur le fixe d’abord, nous avons continué de raccorder nos clients à la fibre. En France, ce sont 6,5 millions de foyers supplémentaires qui ont été rendus raccordables pendant l’année 2020. C’est une performance inédite, et une prouesse compte tenu du contexte ! Dans le monde, nous dépassons aujourd’hui les 47 millions de foyers raccordables. Dans de nombreux pays, la transition vers la fibre s’accélère, une tendance amplifiée par la crise sanitaire. Nos performances commerciales record, en France et en Pologne par exemple, en attestent.

Sur le très haut débit mobile, nous avons lancé la 5G dans cinq pays et allons continuer de déployer cette technologie de rupture en 2021. En France, nous avons par ailleurs été nommés « meilleur réseau mobile » pour la 10° année consécutive, et 99% de la population est couverte en 4G.

Orange parvient à stabiliser son chiffre d’affaires sur l’année grâce à la qualité de ses réseaux. En Afrique et Moyen-Orient, la croissance est très rapide et s’établit à plus de 5%. La 4G et Orange Money en demeurent les moteurs principaux. Enfin, nos actions portent leurs fruits pour atteindre les objectifs ambitieux de notre plan stratégique Engage2025. En matière environnementale, nous avons réduit de 12% nos émissions de CO2. Nous avons aussi ouvert les trois premiers Orange Digital Centers pour encourager un numérique plus inclusif. Forts de ces résultats solides et grâce à des investissements maîtrisés et à une meilleure efficacité opérationnelle, nous confirmons notre objectif de générer 3,5 à 4 Md€ de Cash-Flow Organique en 2023″.

Les objectifs financiers du Groupe tiennent compte de l’allocation des 2,2 milliards d’euros reçus fin 2020 suite à la décision favorable du Conseil d’Etat au sujet d’un ancien contentieux fiscal. Cette allocation équilibrée des fonds au bénéfice du développement de l’entreprise, de ses salariés et de ses actionnaires, avec un engagement sociétal renforcé, vise à générer de la valeur ajoutée pour le Groupe à long terme. Elle a néanmoins un impact sur les objectifs à court terme.

Ainsi, en 2021, le Groupe anticipe :

  • un EBITDAaL stable négatif (environ +1% avant allocation des fonds),
  • un niveau d’eCAPEX compris entre 7,6 et 7,7 milliards d’euros (environ 7,3 milliards d’euros avant allocation des fonds),
  • un cash-flow organique des activités télécoms supérieur à 2,2 milliards d’euros (supérieur à 2,6 milliards d’euros avant allocation des fonds),
  • un ratio dette nette / EBITDAaL des activités télécoms maintenu autour de 2x à moyen terme.

Le Groupe confirme son objectif de générer un Cash-Flow Organique compris entre 3,5 et 4 milliards d’euros pour 2023.

*EBITDA after lease

**economic CAPEX

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.