Orange va créer sa filiale TowerCo dédiée à la gestion de ses pylônes mobile. Baptisée « TOTEM », elle est destinée à exploiter des actifs d’infrastructure passive mobile de premier ordre et ainsi permettre d’optimiser l’efficacité opérationnelle.

À l’occasion de la publication de ses résultats financiers pour l’année 2020, Orange a en effet annoncé la création de la TowerCo « TOTEM ». Cette nouvelle entité qui va gérer les pylônes mobile d’Orange sera animée par une équipe de direction totalement indépendante et dédiée. Cette équipe sera désignée au cours du premier semestre en vue de l’entrée en phase opérationnelle de la TowerCo d’ici la fin de l’année.

L’autonomie opérationnelle de Totem est permise par le transfert de l’ensemble des actifs clés de l’infrastructure mobile passive (sites, terrains, baux et contrats de location avec des tiers). La TowerCo disposera en outre des capacités internes nécessaires à l’exploitation des opérations à destination des locataires initiaux et tiers, ce qui inclut les activités de déploiement (programmes de construction sur mesure, gestion clé en main des déploiements) et de maintenance.

Totem devrait, dans un premier temps, exploiter environ 17 600 sites en France et 7 900 en Espagne. En France, cela se compose par environ 55 % de tours et 45 % de toits-terrasses. En Espagne, les sites répartis à parts égales entre tours et toits-terrasses. Orange explique également qu’en Espagne, les opérations sont favorisées par l’accord de partage de réseau conclu entre Orange et Vodafone, qui garantit la stabilité future des activités d’hébergement.

Après la France et l’Espagne, les deux plus grands pays où Orange est présent, la possibilité d’intégrer d’autres actifs d’infrastructure passive mobile d’Orange présents dans d’autres pays européens sera étudiée.

Un contrat initial d’une durée de 15 ans a été conclu entre l’entité Totem et Orange, avec un renouvellement tacite de 2 x 10 ans, garantissant une visibilité à long terme des revenus de Totem. Le renouvellement du contrat porterait nécessairement sur l’intégralité du parc de sites. Les loyers applicables à Orange seront conformes à la pratique de marché indexés en lien avec l’inflation, soumis à aucun plafond et à un seuil plancher de 0 %. Enfin, le nombre de sites stratégiques sera limité et portera sur moins de 5 % du portefeuille existant de sites français.

Avec cette nouvelle entité, Orange s’attend à un fort potentiel de croissance. Le taux de colocation de l’ensemble combiné en France et en Espagne devrait augmenter de 1,3 x en 2020 à 1,5 x d’ici 2026 et jusqu’à 3 000 sites devraient être construits sur une période de huit ans, à la demande d’Orange.

À la suite de cette annonce, Stéphane Richard, PDG d’Orange, a déclaré : « L’infrastructure passive mobile est un atout essentiel pour Orange, qui bénéficie d’une expertise opérationnelle exceptionnelle dans le domaine du déploiement, de l’hébergement et de la maintenance. Nous sommes déterminés à conserver ces actifs stratégiques dans le périmètre du Groupe. Ils représentent en effet une perspective industrielle à long terme et un atout essentiel pour garantir l’indépendance d’Orange autant que sa capacité à favoriser des performances économiques durables. Orange s’engage à soutenir sa TowerCo qui portera le nom de TOTEM, tant sur le plan stratégique que financier, afin d’en faire un leader incontestable sur le marché européen ».

La création de Totem fait partie des stratégies évoquées dans le plan « Engage2025 » du groupe. Rappelons d’ailleurs qu’en janvier 2021, Orange a annoncé la création de la FiberCo « Orange Concessions » regroupant plus de 4,5 millions de prises FTTH en zones rurales

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.