Orange ouvre son deuxième Digital Center d’Afrique et du Moyen-Orient à Dakar et confirme son ambition d’inclusion digitale pour tous.

Après Tunis au mois d’avril, c’est donc la capitale du Sénégal qui accueille le tout nouveau concept de lieu entièrement dédié à l’innovation de l’opérateur.

D’une superficie de 2000 m2 sur 6 étages, le deuxième « Orange Digital Center » d’Afrique et du Moyen-Orient a été inauguré le 24 octobre en présence de Mme Ndèye Tické Ndiaye Diop, Ministre de l’Economie Numérique et des Télécommunications, de M. Dame Diop, Ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et de l’Artisanat, de M. Alioune Ndiaye, Directeur Général d’Orange Afrique et Moyen-Orient, de Mme Christine Albanel, Directrice RSE, Diversité, partenariats et Solidarité et Présidente déléguée de la Fondation Orange, ancienne Ministre , et de M. Sékou Dramé, Directeur Général de Sonatel.

Les Digital Center de Tunis et de Dakar ne sont qu’un début puisque d’autres ouvertures sont programmées d’ici la fin de l’année en Jordanie, en Côte d’Ivoire et au Cameroun, et dès 2020 au Maroc et en Egypte. A termes des structures similaires seront déployées dans tous les pays où Orange opère en Afrique et Moyen-Orient, mais également en Europe. Fonctionnant en réseau, ils permettront de faciliter l’échange d’expériences, d’expertises d’un pays à l’autre.

Source : Twitter Service Presse Orange

Ces centres réunissent dans un même espace quatre programmes stratégiques d’Orange :

  • L’école du code : un centre technologique libre d’accès et totalement gratuit proposant des formations et des animations pour la communauté des jeunes développeurs, geeks et porteurs d’idées de projets. Il est principalement dédié aux étudiants, jeunes diplômés et jeunes entrepreneurs.
  • Le FabLab solidaire : un atelier de fabrication numérique pour créer et prototyper avec des équipements numériques (imprimantes 3D, fraiseuses, découpeuses laser….). Cet espace réunit à la fois les jeunes sans emploi, sans diplôme et les étudiants, les jeunes diplômés et les jeunes entrepreneurs.
  • Orange Fab : un accélérateur de start-up qui a pour objectif de construire des partenariats commerciaux au niveau national et international avec le Groupe Orange et le réseau mondial des Orange Fabs. C’est un programme de renforcement managérial et d’accompagnement dans le développement commercial de start-up prometteuses qui s’adresse principalement aux entrepreneurs.
  • Orange Digital Ventures Africa : un fonds d’investissement doté de 50 millions d’euros dont le but est de financer les start-up innovantes des pays du continent africain et du Moyen-Orient (fintech, e-santé, énergie, edutech, govtech).

Ils offrent ainsi une approche simple et inclusive pour encourager l’innovation, l’entreprenariat et soutenir le tissu numérique local.

Ces nouveaux lieux sont encore une fois la preuve de la capacité de l’opérateur à agir en tant qu’acteur responsable, accompagnant la transformation numérique et l’innovation locale dans tous les pays où il est implanté.

Pour rappel, Orange est présent dans 19 pays en Afrique et au Moyen-Orient. Au 30 juin 2019, l’opérateur historique comptait 123 millions de clients. En tant qu’opérateur multi-services, il propose par exemple depuis plus de 10 ans, dans 17 pays, un service de transfert d’argent et de paiement mobile baptisé « Orange Money ».

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.