La Tunisie accueille le premier Orange Digital Center. Engagé dans la transformation numérique en Afrique et au Moyen-Orient, Orange vient d’inaugurer un tout nouveau concept de lieu entièrement dédié à l’innovation.

L’opérateur historique vient donc d’ouvrir dans la capitale de la Tunisie le premier « Orange Digital Center » d’Afrique et Moyen-Orient, en présence de Anouar Maarouf, Ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, Abdelkoddous Saadaoui, Secrétaire d’État tunisien chargé de la Jeunesse, Alioune Ndiaye, Directeur Général d’Orange Afrique et Moyen-Orient, Christine Albanel, Directrice RSE, Diversité, partenariats et Solidarité et Présidente déléguée de la Fondation Orange et Thierry Millet, Directeur Général d’Orange Tunisie.

Source : Twitter Service Presse Orange

Ce nouveau concept va permettre d’accompagner l’écosystème des startups dans de nombreux domaines. Il réunit dans un même espace quatre programmes stratégiques :

  • L’école du code : un centre technologique libre d’accès et totalement gratuit proposant des formations et des animations pour la communauté des jeunes développeurs, geeks et porteurs d’idées de projets. Il est principalement dédié aux étudiants, jeunes diplômés et jeunes entrepreneurs.
  • Le FabLab solidaire : un atelier de fabrication numérique pour créer et prototyper avec des équipements numériques (imprimantes 3D, fraiseuses, découpeuses laser….). Cet espace réunit à la fois les jeunes sans emploi, sans diplôme et les étudiants, les jeunes diplômés et les jeunes entrepreneurs.
  • Orange Fab : un accélérateur de start-up qui a pour objectif de construire des partenariats commerciaux au niveau national et international avec le Groupe Orange et le réseau mondial des Orange Fabs. C’est un programme de renforcement managérial et d’accompagnement dans le développement commercial de start-up prometteuses qui s’adresse principalement aux entrepreneurs.
  • Orange Digital Ventures Africa : un fonds d’investissement doté de 50 millions d’euros dont le but est de financer les start-up innovantes des pays du continent africain et du Moyen-Orient (fintech, e-santé, énergie, edutech, govtech).

Alioune Ndiaye, Directeur Général d’Orange Afrique et Moyen-Orient a indiqué que des « structures similaires » seront installées au Sénégal, en Côte d’Ivoire, en Jordanie, au Cameroun, au Burkina Faso et en Sierra Leone dès la fin de l’année. Puis en 2020, le Maroc, l’Egypte puis l’ensemble des pays de la zone Afrique et Moyen-Orient auront leur « Orange Digital Center ».

L’Orange Digital Center de Tunis sera complété par 27 universités partenaires ainsi que 5 centres en région. L’ensemble des structures fonctionneront en réseau afin de faciliter les échanges d’expériences et d’expertises.

Ces nouveaux lieux sont encore une fois la preuve de la capacité de l’opérateur à agir en tant qu’acteur responsable, accompagnant la transformation numérique et l’innovation locale dans tous les pays où il est implanté.

Pour rappel, Orange est présent dans 19 pays en Afrique et au Moyen-Orient. Fin 2018, l’opérateur historique comptait 120 millions de clients avec une croissance de 5.1% de son chiffre d’affaires. En tant qu’opérateur multi-services, il propose par exemple depuis plus de 10 ans, dans 17 pays, un service de transfert d’argent et de paiement mobile baptisé « Orange Money ». Dans 7 pays d’Afrique, Orange propose également un service d’accès à l’énergie solaire. Plus récemment, un smartphone 3G sous la marque Orange, dédié au marché africain a été présenté.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.