Orange poursuit l’expérimentation de la 5G avec 500 antennes et s’apprête à lancer le nouveau réseau mobile d’ici la fin de l’année. C’est ce qu’a expliqué Fabienne Dulac (PDG d’Orange France) lors d’une rencontre ce matin avec la presse.

En effet, même si des inquiétudes et une certaine tension pèsent sur ce nouveau réseau, l’opérateur historique compte bien lancer la commercialisation de la 5G d’ici la fin de cette année.

Aujourd’hui, Orange exploite déjà environ 500 antennes 5G expérimentales installées dans plusieurs grandes villes (Paris, dans le quartier de Paris Opéra puis certains quartiers du quart Nord-Ouest, Marseille, Lille, Nantes et Montpellier) et s’appuie sur 1 200 de ses clients sélectionnés pour tester le nouveau réseau et l’améliorer.

Concernant le choix des équipementiers, la patronne d’Orange France (Fabienne Dulac) a rappelé que des accords ont été signés avec Nokia et Ericsson. L’opérateur n’utilisera donc pas d’antennes 5G Huawei en Métropole mais a fait une demande auprès de l’ANSSI pour La Réunion, qui a été refusée. Ce refus risque donc de retarder le lancement du nouveau réseau dans le département d’Outre-Mer. Pour rappel, Orange utilise déjà des équipements du constructeur Chinois pour la 2G et 3G à La Réunion.

L’opérateur historique est ensuite revenu sur les enchères des fréquences 5G qui commenceront le 29 septembre. Pour rappel, au mois d’avril les opérateurs ont déjà pu acquérir chacun un bloc de 50 MHz dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz pour un montant fixe de 350 millions d’euros. Les enchères prochaines permettront donc d’attribuer le reste du spectre disponible (110 MHz) : chaque opérateur pourra obtenir des blocs de 10MHz supplémentaires avec un prix de réserve de 70 millions d’euros par bloc (un plancher de 40 MHz et un plafond de 100 MHz par opérateur ont été fixés). Une seconde partie déterminera le positionnement des fréquences dans la bande.

« L’enjeu est capacitaire mais pas seulement. Ce n’est qu’une fois que nous connaîtrons notre positionnement dans les fréquences que nous pourrons passer commande aux équipementiers » a expliqué à 01net, Marc Blanchet, Directeur du système d’information d’Orange.

Source : 01net

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.