A la suite d’un appel d’offre lancé début 2019 et après plusieurs mois de tests, Orange choisit Nokia et Ericsson pour son réseau 5G en France.

Partenaires de longue date d’Orange, Nokia et Ericsson fourniront un ensemble de produits (dont les antennes) et services professionnels associés permettant le déploiement de la 5G en France. 

Le partenariat avec Nokia se concentre sur les régions Ouest et Sud-Est, zones sur lesquelles l’entreprise finlandaise est déjà fournisseur de 2G/3G/4G sur le réseau mobile (RAN). Nokia fournira également sa solution « AirScale », une nouvelle génération d’antennes 5G et de logiciels associés pour les nouvelles bandes de fréquences.

Le partenariat avec Ericsson se concentre quant à lui sur les régions Ile de France, Nord-Est et Sud-Ouest, zones sur lesquelles la société est déjà fournisseur de 2G/3G/4G sur le réseau mobile. Ericsson se chargera d’ailleurs aussi de moderniser le réseau existant.

Le fournisseur ajoute également que « dans une démarche commune d’optimisation énergétique, les solutions ERS déployées vont permettre d’améliorer l’empreinte carbone grâce à une meilleure efficacité énergétique« .

Orange indique avoir choisi Nokia et Ericsson pour la qualité de leurs produits, démontrée depuis plusieurs années, mais aussi leur accompagnement et leur engagement sur la qualité de l’expérience client.

Étant donné l’incertitude pesant encore sur Huawei en Europe, Orange semble également faire le choix de la sécurité en choisissant ces deux sociétés. Cependant, Stéphane Richard, le PDG d’Orange a récemment déclaré être opposé à une exclusion du fournisseur chinois en Europe.

Pour rappel, les fréquences 5G dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz devraient être attribuées au début du printemps 2020. Orange prévoit un lancement commercial aux alentours de juin-juillet 2020.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.