Orange pourrait créer une entité séparée pour ses tours mobiles. Selon les informations du Financial Times, l’opérateur réfléchirait à placer ses « tours » dans une nouvelle entité afin de les valoriser.

Après Bouygues Telecom, Altice (maison mère de SFR) puis Iliad (maison mère de Free), Orange pourrait donc à son tour céder ses tours mobiles.

Aujourd’hui, en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient, Orange dispose d’un total de 59 000 tours. L’opérateur possède donc l’une des infrastructures les plus importantes d’Europe. En France où il comptabilise 15 000 tours, Orange prévoit encore un déploiement assez intensif  dans les prochaines années pour combler les zones blanches comme le prévoit le New Deal mobile. Il compte en plus un certain nombre d’antennes de toit pouvant aussi être cédées.

En Espagne, l’opérateur a signé un partenariat avec Vodafone pour un partage des infrastructures. De même, en Pologne c’est avec Deutsche Telekom qu’Orange partage les sites mobiles.

L’opérateur pourrait donc placer ses tours dans une nouvelle entité pour valoriser ses actifs via des fonds d’infrastructures de réseaux télécoms. Si une telle opération se produisait, cela pourrait alors accroitre la valorisation du Groupe de plus de 10 milliards d’euros. Une telle rentrée d’argent permettrait de financer plus sereinement les nouveaux réseaux très haut débit (fibre et 5G notamment).

Pour le moment, le projet semble en cours de réflexion. Orange devrait préciser ses intentions le 4 décembre lors d’une journée investisseurs.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.