Orange conserve une bonne dynamique pour le T3 2018. L’opérateur historique vient de publier ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l’année : il obtient à nouveau de très bons résultats avec une accélération de la croissance du chiffre d’affaires et de l’EBITDA ajusté.

Résultats financiers du groupe

Après d’excellents résultats financiers au premier et second trimestre de l’année, Orange continue sur sa lancée pour le troisième trimestre et confirme ses objectifs pour 2018. Pour ce trimestre, malgré un environnement concurrentiel encore plus intense, le chiffre d’affaires d’Orange est en hausse de +0.6% et ralentit donc légèrement par rapport au second trimestre où il avait progressé de +1.4%. En revanche, la croissance de ce dernier sur les neufs premiers mois de l’année (+1.3%) dépasse celle de l’ensemble de l’année 2017 (+1.2%). Il s’établit à 10,307 milliards d’euros (dont 4,572 milliards en France) pour le troisième trimestre et à 30,570 milliards d’euros pour les neufs premiers mois. L’EBIDTA ajusté (Indicateur des résultats économiques créé aux USA (Chiffre d’affaires – Achats – Charges externes – Charges de personnel)) s’élève pour ce trimestre à 3,687 milliards d’euros, soit une hausse de +3.0% (+3.7% sur les activités télécoms). La croissance de l’EBITDA ajusté à +3,2% sur les neuf premiers mois confirme l’objectif d’accélération en 2018 par rapport à 2017. 

Concernant les investissements, Orange a fortement investi dans le déploiement des réseaux très haut débit. Les CAPEX du troisième trimestre 2018 (dépenses d’investissement de capital) s’établissent à 1,772 milliards d’euros, soit une hausse de 10.9% sur la période. Sur les neufs premiers mois de l’année, l’enveloppe d’investissements est de 5,141 milliards d’euros. Ces chiffres sont donc dans la lignée des 7,4 milliards d’euros d’investissements prévus pour l’année 2018 sur la 4G et les services fixes à très haut débit. Grâce à ces forts investissements, l’opérateur historique vient récemment d’être élu n°1 pour la 8ème fois consécutive, pour la qualité de son réseau mobile par l’ARCEP. 

En conséquence, le Cash-Flow Opérationnel d’Orange (le solde entre Ebitda et investissements) a reculé de 3,5% et s’établit à 1,915 milliard d’euros. 

Les résultats du groupe en Afrique et au Moyen-Orient restent à un bon niveau de croissance, malgré des difficultés opérationnelles conjoncturelles en Côte d’Ivoire. Orange atteint les 15 millions de clients 4G en Afrique et Moyen-Orient, soit une croissance de +57% en un an. En Espagne, l’opérateur connait un retour à une croissance  de la base fixe haut débit grâce à la fibre et au succès de la stratégie TV d’agrégateur de contenus incluant le football.

Des résultats solides grâce au très haut débit et à la 4G

Malgré un marché très concurrentiel, le succès des nouvelles offres d’Orange permet une croissance de la base clients fixe haut débit avec notamment un record historique de ventes pour un 3ème trimestre sur la fibre.

L’opérateur poursuit donc ses efforts sur la 4G et annonce désormais une couverture de 98,3% de la population en France. Orange conserve son leadership sur la fibre en Europe avec 30.8 millions de foyers raccordables dont 10.9 millions en France au 30 septembre 2018.

Orange revendique donc (au 30 septembre 2018), 5.9 millions de clients fibre soit une hausse de +36% sur un an et 53.4 millions de clients 4G, soit une hausse de +25% sur un an. En France sur le troisième trimestre, l’opérateur a gagné 82 000 nouveaux clients mobile (Hors MtoM) contre 137 000 au trimestre précédent. En revanche, il progresse sur le fixe et gagne 157 000 nouveaux clients fibre (un record pour un troisième trimestre) mais a perdu 89 000 clients ADSL (et autres).

L’opérateur revendique 21,975 millions de clients mobile en France (hors machine-to-machine, dont 2.665 millions de clients prépayés). Sur le fixe en France, il comptabilise désormais 11,639 millions de clients dont 2.418 millions de clients FTTH

Encore une fois, l’opérateur obtient d’excellents résultats sur la vente d’offres convergentes (fixe+mobile) qui fidélisent davantage les clients. En Europe, les revenus de la convergence, commercialisée dans l’ensemble des pays européens poursuivent leur croissance de +9,5% au 3ème trimestre et +11,4% sur les 9 premiers mois de 2018. Les offres convergentes comptabilisent 10,778 millions de clients au 30 septembre 2018 (+7.2% sur un an). En France, 60% des clients haut débit fixe ont souscrit une offre convergente.

Pour conclure, Orange confirme donc ses objectifs pour 2018 :

  • Croissance de l’EBITDA ajusté supérieure à celle réalisée en 2017 à base comparable 
  • CAPEX en augmentation, pour atteindre un pic annuel de 7,4 milliards d’euros en 2018 
  • Croissance du Cash-Flow Opérationnel supérieure à celle de 2017 à base comparable 
  • Maintien de l’objectif d’un ratio dette nette/EBITDA ajusté des activités télécoms autour de 2x à moyen terme pour préserver la solidité financière d’Orange et sa capacité d’investissement 
  • Versement d’un dividende de 0,70 euro par action au titre de l’exercice 2018 (sous réserve d’approbation par l’Assemblée générale annuelle 2019). Cette augmentation du dividende de 5 centimes d’euro est incluse dans l’acompte sur dividende de 0,30 euro par action qui sera versé le 6 décembre

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.