Le groupe TF1 veut trouver un accord rapidement avec Orange. Dans une interview accordée au JDDGilles Pélisson PDG du groupe TF1 a déclaré vouloir trouver un accord rapidement avec l’opérateur historique.

En effet, puisque aucun accord n’a été trouvé entre les deux parties, le groupe télévisuel a suspendu son service de replay MYTF1 sur les box et l’application TV d’Orange dès le 1er février, date à laquelle se finissait les accords de distribution des chaînes en clair (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI) et du service de replay MYTF1.

Le groupe TF1 a également demandé à ce que l’opérateur cesse la distribution des chaînes TF1, TMC, TFX (ex NT1), TF1 Séries Films (ex HD1) et LCI, à ses abonnés. L’opérateur historique n’a pour le moment pas coupé le signal, et a reçu une assignation en justice du groupe TF1.

Rappelons que ce dernier tente de négocier avec l’opérateur un nouvel accord financier depuis maintenant presque 2 ans. Le groupe TF1 propose, en échange d’une hausse de la rémunération de ses services, une nouvelle offre baptisée « TF1 Premium » combinant la distribution de ses chaînes en clair, du service replay MYTF1 et de nouveaux services associés (Start-over, replay disponible au-delà de 7 jours, avant-premières, contenus en qualité HD…, etc.). Selon Le Figaro, le groupe TF1 souhaiterait une redevance de 25 millions d’euros d’Orange, qui refuse pour le moment.

Orange dit regretter l’abandon des négociations par le groupe TF1 et « la prise en otage de ses clients ». Pour l’opérateur, le groupe TF1 souhaite modifier le modèle de la distribution IPTV qui est « équilibré, protecteur et rémunérateur pour l’ensemble de la chaîne de valeur, […] pour uniquement augmenter ses profits”.

L’opérateur a donc annoncé il y a quelques jours qu’il annulait « des campagnes prévues sur les chaînes de TF1 dans les semaines à venir ». Dans le Figaro, Philippe Nouchi, Directeur de l’expertise médias chez Publicis Média, a déclaré qu’Orange prive ainsi TF1 de « 20 millions d’euros net environ ».

Dans le JDD, le PDG du groupe TF1 a donc déclaré qu’il avait « bon espoir que nous trouvions rapidement un accord satisfaisant pour toutes les parties et, bien entendu, au service des téléspectateurs ». Ce dernier souhaite donc mettre en place des partenariats forts avec les distributeurs et concevoir avec ces derniers la télévision de demain. Il veut proposer aux téléspectateurs « une offre audiovisuelle ambitieuse, constituée de contenus uniques, et de services qui en modernisent la consommation ».