L’Etat soutient le renouvellement de Stéphane Richard à la tête d’Orange. L’Etat, le premier actionnaire à 23% du capital de l’opérateur soutiendra donc le renouvellement de l’actuel PDG à un troisième mandat. Rappelons que S.Richard est à la tête de l’opérateur historique depuis maintenant 8 ans.

En effet, le 20 février 2018, le conseil d’administration de l’opérateur devrait voter le renouvellement du mandant de l’actuel PDG. Bruno Le Maire a donc annoncé le 22 janvier 2018 sur Radio Classique que « Stéphane Richard a fait du beau travail à la tête d’Orange, il a vocation à être reconduit ». L’Etat soutient donc le renouvellement de Stéphane Richard à un troisième mandat et l’a fait savoir à ce dernier ainsi qu’aux administrateurs indépendants. Avec le soutient de l’Etat, mais aussi des salariés d’Orange également représentés au conseil, l’actuel PDG devrait remporter le renouvellement de son mandat facilement. Le 4 mai, le nom du nouveau PDG de l’opérateur sera donc soumis à l’assemblée générale des actionnaires. Le nom de Nicolas Dufourcq,  Directeur général de BPIFrance et administrateur d’Orange, avait été également évoqué comme possible adversaire de S.Richard mais on ne sait pas si ce dernier est allé jusqu’au bout de sa candidature.

Stéphane Richard profite donc d’une belle image auprès de ses salariés et de l’Etat. En réalité, ce dernier est allé à l’Elysée défendre sa candidature et a déclaré au Monde « Mon bilan et ma feuille de route sont apparus convaincants« . Il a pu notamment détailler ses futurs projets dans le domaine de l’innovation ou encore de la cybersécurité. Il a donc rappelé que les investissement dans les réseaux se poursuivraient bien évidemment et a évoqué des opérations de consolidation dans de grandes start-up françaises.

En revanche, Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a rappelé que si S.Richard est condamné dans l’affaire Tapie que nous évoquions il y a plusieurs mois, ce dernier devra quitter ses fonctions.