Santé, environnement : le PDG d’Orange tente de rassurer sur la 5G. Au micro de France Info, Stéphane Richard a assuré que l’exposition aux ondes avec la 5G n’est pas différente par rapport à la 4G.

En France mais aussi plus généralement en Europe, le déploiement de la 5G suscite une inquiétude grandissante. Certains pensent que la nouvelle génération de réseau mobile pourrait représenter un danger pour leur santé et d’autres estiment qu’elle est une menace pour l’environnement. Certains maires entendent même s’opposer à l’arrivée de la 5G dans leur ville et la Convention citoyenne pour le climat demande un moratoire.

Le PDG d’Orange Stéphane Richard a ainsi expliqué entendre évidemment ces inquiétudes mais ne croit pas que c’est une « bonne chose de parler de moratoire. Pourquoi ? Parce que le monde bouge autour de nous. La 5G, c’est d’abord un besoin capacitaire parce que les réseaux mobiles sont très fortement sollicités ».

Ce dernier estime d’ailleurs que le débat sur la 5G s’est mal engagé avec des théories complotistes et des fake news. « Et nous, ce qu’on souhaiterait, c’est bien sûr entendre ces questionnements, mais en même temps, essayer de poser un débat objectif basé sur des faits, de façon à prendre des décisions responsables« .

Sur la question des expositions aux ondes électromagnétiques, S.Richard assure d’ailleurs qu’il n’y a aucune raison de penser que la 5G est différente de la 4G et même des autres générations de réseau. « Il y a 14 autorités sanitaires dans le monde qui ont déjà fait le travail qu’on attend de l’Anses et qui ont évidemment conclu qu’il n’y avait absolument aucune différence entre la 5G et les normes précédentes ».

Le PDG a ensuite démenti l’affirmation du secrétaire national d’EELV, Julien Bayou, selon laquelle la consommation énergétique de la 5G serait très importante. Stéphane Richard a donc expliqué que la prochaine génération de réseau mobile serait beaucoup plus efficace énergétiquement que la 4G. « Pourquoi ? Parce qu’elle transporte beaucoup plus de contenus avec des installations radio qui sont à peu près comparables à la 4G. Si vous rapportez la consommation d’énergie de la 5G aux gigaoctets transportés, vous avez effectivement un gain d’efficacité d’à peu près un facteur de 10« .

Pour finir, Stéphane Richard a souhaité rassurer les français sur l’installation des antennes 5G : « Ce qui est sûr, c’est qu’on ne va pas forcer les Français, et les maires en particulier, à accepter quelque chose dont ils ne veulent pas. Moi, ce que je souhaite, c’est qu’on prenne, une fois de plus, le temps de l’explication, de la transparence ». Il a d’ailleurs expliqué qu’il ne serait pas totalement contre quelques semaines d’attente avant de déployer réellement la 5G par rapport au calendrier prévu, le temps que l’Agence nationale de sécurité sanitaire rende son rapport attendu pour début 2021 sur les effets de la 5G sur la santé.

Source : France Info

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.