Orange proposera l’eSIM à la souscription d’ici la fin de l’année. Depuis le 3 juin, les anciens clients Orange et Sosh peuvent demander le transfert de leur forfait d’une carte SIM classique vers l’eSIM. L’opérateur a indiqué à 01Net que les nouveaux clients pourront en profiter prochainement.

En effet, depuis maintenant plusieurs jours, les anciens abonnés grand public de l’opérateur historique (et Sosh) possédant un iPhone XS, XS Max ou XR (sous iOS 12.2 minimum) peuvent demander le transfert de leur forfait de la carte SIM physique “classique” vers l’eSIM. L’opération est facturée 10€. Les clients professionnels pourront eux profiter de l’eSIM dès la fin du mois de juin.

Pour rappel, l’eSim est une carte “virtuelle” intégrée au smartphone. Le principal intérêt de cette nouvelle version dématérialisée de la carte SIM est de pouvoir disposer de deux numéros de téléphone sur un même terminal.

Pour le moment, il n’est donc pas possible de directement souscrire à un forfait mobile Orange/Sosh sur eSIM. Cependant, Michel Jumeau, Directeur marketing grand public d’Orange a confié à 01Net « travailler à rendre l’option eSIM accessible à tous avant la fin de l’année, et peut-être même en septembre ». D’ici la rentrée, l’opérateur pourrait donc proposer des offres mobile en eSIM.

Aujourd’hui, Orange donne la priorité aux terminaux d’Apple pour l’eSIM puisqu’ils représentent 20 à 30% de ses parts de marché. L’opérateur souhaite tout de même étendre cette technologie à d’autres appareils, dont notamment ceux de Samsung ou encore les Pixel de Google.

Rappelons qu’en plus des iPhone, Orange supporte déjà l’eSIM sur les montres Apple Watch Series 3 et 4 et la Galaxy Watch 4G de Samsung.

Pour justifier le support tardif de l’eSIM chez Orange, Michel Jumeau explique que « tout le provisioning du système d’information de notre réseau mobile était basé sur les cartes SIM physiques. Il a fallu le rendre hybride pour qu’il puisse répondre aussi aux besoins des eSIM ». De plus, l’opérateur a effectué de nombreux tests pour s’assurer du bon fonctionnement de ce nouveau format de carte SIM.

Pour finir, ce dernier ajoute que selon lui, l’eSIM ne favorise pas la volatilité des clients. Il pense qu’il y a surtout une attente de réunir sur un même appareil carte SIM personnelle et professionnelle. Les touristes hors Union Européenne représentent aussi un gros potentiel puisqu’ils pourront souscrire plus facilement à un forfait.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.