Orange choisi pour équiper la Police et la Gendarmerie Nationale. Orange Business Services et Sony ont été choisi par la Gendarmerie nationale et la Police nationale dans le cadre de leur transformation numérique. Au total, 18 300 tablettes et 67 000 smartphones seront déployés en 4 mois.

En effet, afin de gagner en efficacité sur le terrain et de se rapprocher davantage des citoyens, les directions générales de la Gendarmerie et de la Police Nationale, soutenues par le Ministère de l’Intérieur, ont lancé le projet NEO (NEOgend pour la Gendarmerie). Ce dernier vise à équiper leurs forces opérationnelles de terminaux sécurisés et connectés aux applications métier en tout lieu.

Orange Business Services a donc remporté l’appel d’offre lancé fin mai 2016, avec son partenaire Sony. Ce dernier a produit des terminaux spécifiques robustes, à l’autonomie supérieure et aux excellentes qualités en matière d’image (smartphones Xperia X et tablettes Xperia Z4). Ces terminaux embarqueront le système d’exploitation « Google Android Open Source Project », sans surcouche constructeur ni opérateur et certifiés par l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information), ce qui permet au Ministère de l’Intérieur d’installer sa propre couche de sécurité. L’objectif est bien sûr de chiffrer les communications et de sécuriser les applications mobiles présentes sur le terminal.

Orange Business Services conduira donc le projet de A à Z avec plusieurs partenaires reconnus pour leur expertise : Sony, Mobilis, Elyctis et Idemia. L’opérateur offrira notamment la connectivité des terminaux avec plus de 84 000 cartes SIM. Il assurera également la formation d’une partie des utilisateurs à la prise en main et à la maintenance des smartphones et tablettes.

Avec leur tablette ou leur smartphone, les policiers et les gendarmes pourront par exemple : vérifier en temps réel une identité, la validité d’un permis de conduire, le scanner et partager l’ensemble des documents dans un cloud privé sécurisé, ou encore prendre des notes, établir un procès-verbal ou accéder aux bases administratives et judiciaires. D’autres applications comme la géo-localisation des interventions et les remontées anthropométriques sont en cours de développement.

Le lieutenant-colonel Fumery de la mission numérique de la Gendarmerie nationale au sein du Cabinet du directeur général de la Gendarmerie nationale, a ajouté « qu’en adoptant les nouvelles technologies, nous souhaitons faciliter le travail des forces opérationnelles de la Gendarmerie sur le terrain » et que  » là où nous avons expérimenté NEOgend, nous avons multiplié par deux les contrôles ».

Valérie Cussac, Vice-Présidente de la Business Unit Mobile d’Orange Business Services a également ajouté que l’opérateur est fier d’accompagner  le Ministère de l’Intérieur dans ce projet et qu’avec ce dernier, « Orange Business Services affirme son expertise en matière de management de projets innovants et exigeants« .

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.