Orange accompagne les entreprises françaises sur la 5G : ce jeudi 18 avril 2019, l’opérateur a organisé un événement afin de promouvoir les prochains usages du futur réseau mobile auprès des professionnels.

Ce jeudi 18 avril au Palais Brongniart, place de la Bourse à Paris, l’opérateur historique a organisé un événement professionnel, le « Orange Business Summit », qui a réuni plus de 1 000 entreprises clientes d’Orange Business Services (sa branche dédiée aux entreprises). Cette année, l’événement était principalement consacré à la 5G et ses futurs usages. Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Économie et des Finances, et de Philippe Varin, Président de France Industrie, étaient présents pour rappeler les enjeux pour la compétitivité de l’économie et de l’industrie française du futur réseau mobile.

Pour Stéphane Richard, PDG d’Orange, la 5G est « l’affaire de tous ». Selon lui, pour que les entreprises puissent profiter pleinement du saut technologique qu’offrira la 5G, elles doivent être accompagnées par les opérateurs pour que ces derniers développent les solutions qui répondront à leurs besoins. « Plus largement, nous devons mettre tout en œuvre pour que la France devienne l’un des pays leaders de la 5G. Ce futur réseau est l’opportunité d’unir et de consolider toutes nos ressources, nos savoir-faire, nos industries de pointes, notre French Tech et nos talents au service de notre pays ».

Durant la conférence de presse, plusieurs annonces ont donc été faites conjointement avec des entreprises.

De nouveaux usages pour le quotidien

D’abord, l’opérateur a annoncé le lancement d’ici courant 2020, d’une expérimentation 5G en gare de Rennes en partenariat avec Nokia et la SNCF. Orange proposera donc aux usagers de la gare de se connecter depuis leur tablette ou smartphone, aux points d’accès 5G afin de télécharger en quelques secondes des vidéos haute définitions pour ensuite les regarder pendant leur trajet. Ensuite, l’opérateur proposera d’autres services additionnels « Grand Public » et/ou « Entreprises ».

Le réseau expérimental utilisera la bande de fréquences 26GHz. Ce test permettra notamment de recueillir les réactions des utilisateurs face à ce nouveau réseau mobile avec des débits jusqu’à 10 fois plus élevés qu’en 4G.

Suite à l’événement d’aujourd’hui, Orange a publié plusieurs vidéos montrant les futurs usages que pourra apporter la 5G. L’une d’entre elles montre notamment comment le réseau prochaine génération va nous permettre de vivre un événement sportif autrement.

Des transports plus connectés

Dans le cadre de l’accord de co-innovation qui unit Orange à la RATP, les deux partenaires ont annoncé pour la première fois en France le lancement dès cette année, d’une expérimentation en 5G autour des transports collectifs autonomes et connectés en Ile-de-France.

Dans le domaine des véhicules connectés, Renault, Orange et Ericsson ont aussi annoncé leur volonté de co-innover. Les partenaires souhaitent mesurer les possibilités qu’offre la 5G pour connecter les véhicules (autonomes ou non) entre eux mais aussi avec leur environnement, afin de leurs offrir une vision augmentée du monde qui les entoure. En effet, une des fonctionnalisés de la 5G est le « network slicing ». Celle-ci permet d’affecter une tranche de réseau à un usage spécifique et ainsi de s’assurer de la sécurité et des performances offertes. Prochainement, la 5G pourrait donc permettre de fluidifier et de sécuriser le trafic routier.

En revanche, le dernier vote du Parlement Européen en faveur du WiFi pour ce qui concerne la communication des véhicules entre eux vient en partie contredire ces annonces.

La 5G au service de l’industrie

En partenariat avec l’équipementier LACROIX Group, Orange a pour projet de construire l’usine électronique du futur. Baptisé « Symbiose », ce projet va permettre de mener des essais sur des cas d’usage de la 5G comme la mise en place d’un réseau intérieur pour tester la connectivité ambiante sur le campus industriel, ou encore l’optimisation de la chaine de production grâce à des véhicules automatiques et autres véhicules autonomes connectés grâce au futur réseau mobile.

Toujours dans le domaine industriel, Schneider Electric, leader de la transformation numérique de la gestion de l’énergie et des automatismes, va travailler avec Orange pour évaluer « la faisabilité et les opportunités apportées par la 5G dans les procédés de production industrielle ». Dès cette fin d’année, une première expérimentation sur l’usine du Vaudreuil de Schneider Electric dans l’Eure permettra d’évaluer l’apport de la 5G pour les solutions de réalité augmentée en temps réel utilisées par les techniciens de maintenance.

En plus de ces annonces, Stéphane Richard a déclaré à l’agence Reuters que le Sud-coréen Samsung pourrait faire partie des fournisseurs d’Orange pour les équipements 5G. Aujourd’hui, Orange utilise principalement les équipements du chinois Huawei, visé par des accusations d’espionnage, ainsi que ceux des européens Nokia et Ericsson. L’opérateur va prochainement tester les équipements de Samsung à Saint-Ouen près de Paris.

Samsung semble être un candidat crédible pour fournir Orange mais ne sera sûrement pas le seul puisque S.Richard a ajouté « On compte beaucoup sur Samsung parce que, comme tous les opérateurs, nous avons intérêt à ce que l’industrie des équipements soit suffisamment diverse pour qu’il n’y ait pas de dépendance qui se crée par rapport à l’un ou l’autre »

Le PDG d’Orange a également rappelé la poursuite de la stratégie de déploiement de la 5G. Le nouveau réseau mobile sera installé dans 17 villes en Europe en 2019, et prêt pour une commercialisation dès 2020.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.