Orange accompagne Lacroix pour préparer l’arrivée de la 5G dans son usine 4.0 dans les Pays de la Loire. Baptisée « Symbiose », cette usine sera à la pointe de la technologie, respectueuse de l’environnement et pensée pour l’épanouissement des collaborateurs.

Orange et le groupe Lacroix, équipementier technologique français d’envergure internationale, ont annoncé leur partenariat pour expérimenter la 5G dans l’usine de LACROIX Electronics à Montrevault-sur-Evre (Maine-et-Loire). Cette dernière est spécialisée en conception et production électronique de systèmes embarqués et d’objets connectés industriels, et labellisée « vitrine Industrie du Futur ».

Orange a conçu et déployé un réseau 5G indoor (intérieur des bâtiments) à base d‘équipements Ericsson :

  • Quatre antennes 5G (Ericsson Dot) ont été installées à l’intérieur de l’usine diffusant des fréquences expérimentales pour couvrir l’espace de production.
  • Orange opère un cœur de réseau virtualisé, réparti entre les locaux d’Orange et l’usine de LACROIX Electronics. Ce dispositif permet le traitement local et la sécurisation des données ainsi que les performances et l’efficacité du réseau, adapté aux cas d’usage de LACROIX Electronics.

Cette expérimentation grandeur nature va permettre à Lacroix de mesurer les bénéfices de la 5G et son application pour l’industrie 4.0 dans le cadre du projet « Symbiose » : la construction d’une usine électronique du futur en France, à la pointe de la technologie, respectueuse de l’environnement et pensée pour l’épanouissement de ses collaborateurs.

La fiabilité de la 5G devrait offrir plus de flexibilité dans l’organisation des machines de production électronique ainsi qu’un meilleur contrôle de la qualité de production. Grâce à la prise de photos en haute résolution sur les procédés électroniques par exemple, une vérification en temps réel pourra être effectuée sur la qualité des soudures et la présence des composants. La prise et l’envoi des images en temps réel pourront être associés à du « Machine Learning » afin d’améliorer les algorithmes de détection et ainsi s’assurer en temps réel qu’il n’y a pas d’erreur dans les lots fabriqués ou de réajuster les machines en cas de besoin.

Cette expérimentation réalisée par Orange et Lacroix Group va aussi permettre de tester la contribution de la 5G pour une meilleure gestion technique des bâtiments et des infrastructures. En effet, l’environnement dans lequel est testé le nouveau réseau mobile est très contrôlé en termes de température et d’hydrométrie pour ne pas y endommager les composants électroniques produits.

La 5G va donc répondre à la massification des capteurs en usine permettant l’optimisation des réglages et la diminution de la consommation d’énergie : jusqu’à 1 million de capteurs au km² (norme 3GPP 5G) seront supportés par le réseau mobile. À terme, grâce à la multiplication des capteurs, il sera également possible de calculer l’empreinte carbone et la consommation électrique nécessaire pour la production de chaque produit.

Helmut Reisinger, CEO Orange Business Services a déclaré « Nous sommes très heureux de collaborer avec LACROIX Group dans le cadre de ce projet d’usine du futur, digitalisée, humaine, et respectueuse de l’environnement au cœur des Pays de la Loire. La 5G sera un facilitateur de la numérisation de l’industrie française et un vecteur de compétitivité pour l’ensemble du tissu économique et toutes les entreprises, quels que soient leur taille et leurs ancrages dans les territoires ».

Vincent Bedouin, PDG LACROIX Group a ajouté « Les équipes de LACROIX Group sont mobilisées et fières de faire partie de l’aventure 5G pour le secteur industriel. La filière électronique française se transforme et notre industrie doit pouvoir s’appuyer sur une technologie sans fil qui puisse faire face à la massification des données dans nos usines. Ces data sont autant d’informations qui nous permettront en temps réel de faire de la maintenance prédictive ou encore de remonter des informations fiables et sécurisées à nos clients en direct… Cette co-innovation vient nourrir notre stratégie Smart Industry et notre projet d’usine électronique du futur Symbiose qui verra le jour fin 2021″.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.