Le Brexit ne devrait pas avoir d’impact sur les frais d’itinérance. Les français en déplacement ne seront pour le moment pas surtaxés pour l’utilisation de leur forfait mobile au Royaume-Uni après le 1er janvier 2021. 

Depuis le 15 juin 2017, les abonnés en déplacement dans l’espace économique européen (pays membres de l’UE, Islande, Liechtenstein et Norvège) peuvent en effet utiliser leur téléphone mobile dans les mêmes conditions que dans leur pays d’origine. C’est-à-dire qu’ils peuvent émettre ou recevoir un appel, un SMS ou MMS depuis et vers un autre pays de l’EEE et utiliser de la data mobile sans être surtaxés (seule l’enveloppe data peut être réduite par rapport à celle utilisable dans le pays d’origine). 

Le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni quittera le marché unique européen. La directive européenne sur la fin des frais d’itinérance n’est donc plus valable pour les déplacements Outre-Manche.  

L’accord à propos du Brexit conclu in extremis le 24 décembre reste lui assez vague sur le sujet. Il invite seulement les opérateurs à faire preuve de transparence en matière de frais d’itinérance et à rendre publiques les informations disponibles au sujet des frais pour des SMS, MMS, appels passés en itinérance.

Contactés par le Figaro sur le sujet, Orange et Bouygues Telecom ont indiqué « qu’ils maintiendront leurs tarifs commerciaux actuels ». Free a lui gardé, pour le moment, la Grande-Bretagne dans la liste des pays sans surcoût. SFR ne s’est pas exprimé sur le sujet mais ne semble pas non plus vouloir changer de politique tarifaire. 

Ainsi, les abonnés mobile français devraient pouvoir continuer à utiliser leur forfait depuis le Royaume-Uni sans frais supplémentaires même après le Brexit. 

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.