Orange signe un accord avec Covage pour déployer la fibre en Essonne. Covage, opérateur d’infrastructures très haut débit vient de remporter l’appel d’offres porté par Essonne Numérique pour l’exploitation technique et commerciale d’un réseau de fibre optique sur 124 communes en Essonne. Orange aura en charge l’exploitation et la maintenance du réseau FTTH passif.

En effet, le Département de l’Essonne a fait du déploiement du Très Haut Débit une priorité sur l’ensemble de son territoire. Le Département de l’Essonne et 7 Établissements publics de coopération intercommunale se sont donc regroupés au sein d’Essonne Numérique afin de créer un réseau d’initiative publique en complémentarité du déploiement des opérateurs privés. Ils comptent bien, grâce au financement de l’Etat pour la construction du réseau, dans le cadre du Plan France Très Haut Débit et d’un financement de la Région Île-de-France, couvrir l’Essonne en Très Haut Débit d’ici 2020.

Covage a donc remporté l’appel d’offres porté par Essonne Numérique pour l’exploitation technique et commerciale d’un réseau de fibre optique sur 124 communes en Essonne. En France, Covage est le premier opérateur d’infrastructures Fibre neutre et indépendant. Il compte près de deux millions de foyers, d’entreprises et de services publics raccordables au très haut débit, et déjà plus de 500 000 prises en exploitation réparties dans toute la France.

Covage était déjà présent en Essonne par le biais de ses réseaux Seine Essonne THD, Séquantic Télécom et Europ’Essonne, il renforce ainsi sa position avec pour objectif d’apporter une couverture numérique homogène sur l’ensemble du département. Le nouveau d’initiative publique sera exploité par Essonne Numérique Très Haut Débit dont Covage est l’actionnaire majoritaire. La société aura pour mission l’exploitation technique et commerciale du réseau dans le cadre d’une délégation de service public en affermage (contrat par lequel le contractant s’engage à gérer un service public) pour 15 ans.

Orange, déjà présent en Essonne au travers de la délégation de service public de la communauté d’agglomération de Paris Saclay, participera donc également à ce partenariat. L’opérateur aura pour mission l’exploitation et la maintenance du réseau FTTH passif. 

Ce réseau sera ouvert à tous les opérateurs de services, alternatifs et nationaux, à destination du grand public ou des professionnels.

La Caisse des Dépôts, déjà présente en Seine et Marne et dans le Nord de l’Essonne dans le cadre de ses investissements sur fonds propres pour le Très Haut Débit, participe également à ce partenariat. 

En chiffres, le partenariat représente : 

  • 124 communes
  • 115 243 prises FttH
  • 2 200 entreprises et sites publics
  • 220 kilomètres de réseau de collecte