Orange participe au câble sous-marin qui connectera l’Europe à l’Asie, via l’Afrique de l’Est, baptisé PEACE. L’opérateur historique, PCCW Global (division de Hengtong Optic-electric) et PEACE, filiale de Hengtong, ont officiellement scellé leur accord pour déployer le nouveau câble sous-marin.

Annoncé fin 2018, le projet PEACE (Pakistan and East Africa Connecting Europe) se concrétise aujourd’hui par la signature d’un accord entre la filiale de Hengtong (fournisseur hong-kongais de services de réseaux d’énergie et d’information) créée spécialement pour le projet et portant son nom, PCCW Global (division de Hengtong) et Orange.

Ce système de câble sous-marin ouvert et neutre est complètement financé par Hengtong. Long de 12 000 km, il reliera en 2021 la France au Pakistan en passant par la route Europe-Asie et la ville de Mombasa au Kenya, via un tracé court vers l’Océan Indien. PEACE est donc le premier câble sous-marin chinois à arriver sur le territoire français.

Le projet PEACE s’étendra ensuite jusqu’en Afrique du Sud pour atteindre une longueur totale de 15 000 km

Dans ce projet, Orange seul opérateur en France dans le domaine à posséder les infrastructures et l’expertise technique nécessaires, fournira et opérera la station d’atterrissage du câble à Marseille. Il le reliera à un des data-centers majeurs de la ville pour en faire ainsi une porte d’entrée vers le réseau européen mais aussi américain via les câbles transatlantique. 

Une fois achevé, le câble PEACE qui est doté des technologies 200G et WSS, permettra de transmettre plus de 16 Tbits/s de données par paire de fibre et offrira des itinéraires plus courts réduisant ainsi considérablement le temps de latence et sécurisant les connexions.

Avec sa participation dans PEACE, Orange se dotera d’une capacité de 500 Gbits/s sur le câble entre Marseille et le Kenya, afin de répondre à la demande croissante de connectivité dans l’Océan Indien (notamment à la Réunion et Mayotte) mais aussi de réduire sa dépendance au câble EASSy qui relie Djibouti à l’Afrique du Sud.

Jusqu’ici le projet PEACE respecte les délais attendus. « Le projet PEACE progresse à un rythme soutenu et 60 % des équipements sont fabriqués. Le système sera fonctionnel dans les délais prévus. Nous sommes convaincus que PEACE fournira une capacité à faible coût pour les régions à forte croissance et améliorera la diversité du routage en Asie, en Afrique et en Europe » a expliqué M. Wu Qianjun, Vice- président de Hengtong et PDG de PEACE.

Aujourd’hui, Orange est un investisseur majoritaire dans plus de 40 câbles sous-marins et continue d’investir dans divers projets pour proposer la meilleure connectivité possible à travers le monde.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.