Orange lance le premier Observatoire des usages du digital en partenariat avec Opinionway. Au total, 13 661 personnes de 7 pays différents ont été interrogées sur leur pratique du digital. Cet Observatoire permet notamment de connaître les pratiques connectées des Français et de les comparer aux autres pays.

L’observatoire réalisé par l’opérateur et Opinionway regroupe donc les réponses de 13 661 personnes, interrogées en ligne et par téléphone et venant de 7 pays différents : France, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Etats-Unis, Chine et Maroc.

Cet observatoire révèle donc que l’usage d’Internet en France est plutôt élevé : 86% des Français utilisent Internet dont 75%, au quotidien. En effet, 75% des Français pratiquent au moins 2 activités digitales sur les 12 testées lors du sondage. Dans le trio de tête, on retrouve le Royaume Uni avec 90% des sondés qui pratiquent au moins deux activités, suivi donc par la France avec 75% puis l’Allemagne et l’Espagne ex-æquo avec 72%.

En France, l’adoption du digital est d’avantage porté par la praticité, le gain de temps et la facilité d’usage que par l’innovation. Seul 47% des Français se disent attirés par les produits comportant une innovation technologique contre 79% au Royaume Uni, 59% en Allemagne et 55% en Espagne. Les obstacles à l’adoption du digital sont ceux souvent évoqués dans les médias : la protection des données personnelles, le risque de dépendance et de désocialisation, la fiabilité des informations, le harcèlement numérique. L’âge est également un facteur important dans l’usage du digital : les plus de 65 ans y représentent 46% des « non utilisateurs du digital ».

Concernant les pratiques du digital, les Français sont bien positionnés sur les démarches administratives mais sont en retrait sur la consultation de médias en ligne et la messagerie instantanée. Le niveau de « gros utilisateurs digitaux » en France est comparable à l’Allemagne, mais est en retrait par rapport à l’Espagne, aux USA et au Royaume Uni.

Pour finir, l’Observatoire révèle que 77% des Français ont parfois envie de se déconnecter. Les chiffres sont similaires dans les autres pays, sauf en Chine où seul 51% des Chinois souhaitent se déconnecter.