Maison Protégée : la nouvelle campagne pub rencontre un certain succès. Composée de quatre épisodes, celle-ci raconte les aventures de deux cambrioleurs cherchant la faille dans le nouveau service d’Orange.

En effet, à l’heure où nous écrivons cet article, soit un peu plus de 10 jours après leur mise en ligne sur Youtube, les quatre épisodes de la campagne publicitaire d’Orange baptisée « Marco et Lulu cherchent la faille » cumulent déjà plus de 2,5 millions de vues sur la plateforme. 

Ces chiffres montrent donc le certain succès que rencontre cette nouvelle campagne également diffusée à la TV et mettant en avant les services et fonctionnalités phares du nouveau service d’Orange. 

Pour rappel, lancé en avril 2019, Maison Protégée permet de relier votre maison ou appartement à un centre de télésurveillance qui pourra alors déclencher une intervention 24h/24 7j/7 et appeler les forces de l’ordre si nécessaire. Pour en bénéficier, vous devez être client Orange ou Sosh (mobile, internet ou Open).

Maison Protégée est proposé sous forme d’offre tout inclus : équipements, installation, intervention, télésurveillance par un centre agréé APSAD, application mobile… Deux abonnements (sans engagement) sont proposés : le premier est à 19.99€/mois pendant 12 mois puis 25.99€/mois pour un appartement en étage et le second à 24.99€/mois pendant 12 mois puis 30.99€/mois pour une maison ou un appartement en RDC.

Le premier épisode montre donc deux cambrioleurs venus « incognito » dans une boutique Orange dans le but de trouver une faille dans le système de surveillance. Ils pensent donc d’abord au nombre de détecteurs installés. Ici, pas de chance pour Marco et Lulu car lors de l’installation du système, le technicien fait un diagnostic afin de définir et d’installer le nombre de capteurs d’ouverture et de mouvement (avec ou sans prise de photos) nécessaires au logement.

Dans le second épisode, Marco et Lulu pensent donc que la distance entre le logement et le centre de télésurveillance pourrait être la faille qu’il leur manque. Cependant, ce qu’ils ne savaient pas c’est que ce centre de surveillance appelle les forces de l’ordre en cas d’intrusion et qu’un agent de sécurité vient ensuite pour surveiller le domicile. 

Dans le troisième épisode, les deux cambrioleurs pensent alors à ce qu’il pourrait se passer en cas de coupure de courant ou de connexion internet. La conseillère leur explique alors que la centrale d’alarme est équipée d’une batterie, de quoi lui permettre de fonctionner même en cas de coupure d’électricité. Si la connexion internet venait à cesser de fonctionner, une carte SIM intégrée prend aussi le relais. 

Dans le dernier épisode, ces deux derniers demandent ce qu’ils se passent si une personne oublie d’activer l’alarme en partant. Ici, encore une fois aucun souci puisque l’opérateur fournit une application permettant de gérer à distance le système d’alarme.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.