Orange pourrait vendre une partie de son réseau fibre en zone rurale. Selon les informations des Echos, l’opérateur pourrait suivre la stratégie adoptée par la concurrence en revendant une partie des prises fibre déployées.

Aujourd’hui, Orange est le seul opérateur en France à encore détenir 100% de ses réseaux de fibre optique. Selon les informations des Echos, cela pourrait cependant prochainement évoluer.

En effet, l’opérateur historique chercherait à vendre la moitié des prises fibre dont il est concessionnaire en zones RIP, soit 4 millions de lignes, qui sont regroupées au sein de sa filiale nommée « Orange Concessions ».

Selon les Echos, un premier tour d’enchères était prévu ce lundi 12 octobre avec notamment comme candidats EDF Invest, la Caisse des Dépôts, CNP, Crédit Agricole Assurances, et quelques investisseurs étrangers dont le fonds souverain de Singapour et la Caisse de dépôt et de placement du Québec. 

Cette cession d’infrastructures fait partie des stratégies évoquées dans le plan « Engage2025 ». La vente pourrait rapporter à Orange une somme avoisinant deux milliards d’euros, de quoi soulager un peu ses efforts d’investissement. L’opérateur paierait ensuite une redevance pour l’utilisation des prises fibre vendues. 

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.