Orange obtient la quantité la plus élevée de fréquences 3,5GHz pour la 5G. L’enchère pour l’attribution de fréquences dans la bande cœur de la 5G vient de s’achever et, au total, l’opérateur a obtenu 90MHz pour un montant de 854 millions d’euros.

L’enchère principale pour l’attribution des fréquences de la bande cœur de la 5G (3,4 ‑ 3,8 GHz) s’est achevée ce 1er octobre 2020. Elle a permis aux opérateurs d’obtenir des blocs de 10MHz supplémentaires venant s’ajouter aux 50MHz déjà attribués à chacun au mois d’avril. Après 17 tours au total, le prix unitaire d’un bloc de 10 MHz a atteint 126 millions d’euros.

Au total, les 310 MHz de fréquences ont donc été attribuées pour un montant de 2,786 milliards d’euros.

Avec 40MHz supplémentaires obtenus lors de cette enchère principale, Orange dispose au final d’un portefeuille de 90MHz de fréquences 5G dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz. Il est ainsi l’opérateur ayant obtenu la quantité la plus élevée de fréquences, un investissement crucial pour maintenir et renforcer sa position acquise de leader des réseaux mobiles. La quantité de spectre obtenue permettra en effet d’offrir la meilleure expérience 5G à ses clients, particuliers et entreprises.

Le prix total des 90 MHz acquis par Orange est de 854 millions d’euros  : 350 millions d’euros pour les 50MHz obtenus en avril + 504 millions d’euros lors de l’enchère principale (avec un étalement des paiements sur 4 à 15 ans selon les blocs).

« Orange a obtenu ce leadership sur les fréquences 5G pour un montant total maîtrisé, témoignant d’une gestion rigoureuse de ses ressources permettant de préserver la capacité du Groupe à continuer à investir de manière volontariste dans le déploiement des réseaux fibre et dans l’amélioration de la couverture 4G en zones rurales, pour apporter le Très Haut Débit sur tout le territoire » explique l’opérateur dans un communiqué. Il estime également que le montant des enchères « se situe à des niveaux raisonnables par rapport à ceux atteints dans les grands pays Européens, avec un prix inférieur, par exemple, à l’Allemagne ».

En termes de quantité de fréquences 5G, SFR arrive second avec un total de 80MHz. Free et Bouygues Telecom arrivent dernier ex-aequo avec 70MHz chacun.

Il reste encore une étape avant que l’ARCEP délivre les autorisations d’utilisation des fréquences pour ensuite permettre la commercialisation des forfaits 5G : une enchère « de positionnement » qui sera organisée courant octobre pour déterminer la position des fréquences de chaque lauréat dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz.

Commentant ces résultats, Stéphane Richard, Président-Directeur Général d’Orange, a déclaré : « Avec ces enchères, nous venons de franchir une étape essentielle pour les réseaux du futur. Nous sommes très satisfaits de la manière dont ce processus d’enchères s’est déroulé ; le résultat est équilibré et incite les opérateurs à investir. Avec 90 MHz de spectre 5G, Orange sera en mesure de conforter son leadership dans les réseaux mobiles et développera un réseau 5G performant, gage d’attractivité et de compétitivité pour la France ».

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.