Initialement prévu le 6 juillet prochain, le lancement d’Orange Bank retardé afin d’assurer un service bancaire sans aucun bug. Le PDG d’Orange a annoncé vouloir prolonger la phase de test de quelques semaines.

Alors que le lancement de cette toute banque nouvelle génération, 100% mobile et gratuite arrivait à grands pasStéphane Richard, PDG d’Orange a annoncé au magazine Paris Match qu’il allait être repoussé. Orange Bank sera donc finalement lancé pour le grand public à la rentrée afin de « prolonger et élargir la phase de tests ». En effet, les tests menés auprès des 2 000 employés d’Orange ont montré l’existence de bugs et Stéphane Richard veut prendre le temps nécessaire car Orange Bank ne peut se permettre de montrer le moindre bug. Un porte-parole a donc ajouté que le service n’était pas encore arrivé à la qualité de service et à la fiabilité attendues. Des bugs ont donc été reportés comme le fait que des opérations n’apparaissant pas en temps réel, contrairement à la promesse de cette banque nouvelle génération. De plus, la dernière version de l’application mobile comprenait 150 correctifs. Or, un dirigeant confiait au journal La Tribune « Il ne faut pas se louper, que le produit tourne bien et ne soit pas bugué » .

En revanche, en attendant la rentrée, le service sera élargi à d’autres testeurs comme des clients testeurs de l’opérateur. La Direction a ajouté que le retardement du lancement n’aurait pas d’impact sur le Business plan. D’abord, le lancement avait déjà été prévu pour mars 2017 mais le système d’information de l’ex-Groupama Banque, racheté par Orange, a posé quelques soucis et les équipes d’Orange Bank ont dû refaire tout le système d’informations.