Après avoir été annoncé lors de la Google I/O 2016 puis vendu en novembre 2016 aux États-Unis, Google Home est désormais disponible en France depuis le 3 Août 2017. Disponible en avant-première à Darty, à la Fnac et sur le store de Google, l’assistant intelligent de Google vient en concurrence directe à Alexa d’Amazon ou encore du Djingo d’Orange, pas encore disponibles en France. Voici notre test et avis de l’assistant Google Home.

L’assistant intelligent de Google est donc enfin disponible en France. Le Google Home est en réalité une enceinte à commande vocale qui fonctionne avec l’Assistant Google, l’intelligence artificielle de la firme. Nous utilisons désormais tous les jours les produits de Google, que ce soit le moteur de recherche, son cloud Google drive ou tout simplement son système d’exploitation mobile Android. Avec Google Home, la firme de Mountain View s’installe dans notre salon. 

Présentation

Google Home permet donc d’interagir avec l’assistant de Google sans avoir à utiliser notre ordinateur ou notre smartphone. Il est constamment à notre écoute et répond à nos questions, nous indique la météo, joue de la musique ou encore contrôle nos objets connectés. Pour cela, il suffit de le « réveiller » en prononçant « Ok Google » ou encore « Dis Google ».

Le design de ce Google Home est plutôt réussi et s’accommodera sûrement à la plupart des intérieurs. Il est disponible qu’en un seul coloris, le blanc mais des bases seront prochainement en vente, pour remplacer le socle, ici de couleur grise avec d’autres matériaux et coloris. Sur le dessus, une partie tactile permet de régler le volume de l’enceinte en y dessinant des un cercle vers la gauche ou la droite. Elle permet aussi d’activer l’assistant en restant appuyé sur le dessus. Au dos de l’appareil, un seul bouton qui permet de couper les deux micros de l’appareil, qui se trouvent aussi sur le dessus, pour des questions de confidentialité.

Le socle, qui est donc remplaçable, cache les hauts-parleurs qui diffusent le son à 360° dans la pièce. Avec deux radiateurs passifs et un woofer, Google explique qu’il a été conçu pour être assez fort pour remplir une pièce sans distorsion au volume total.

Notre test

Installation

L’installation est vraiment simple : Il suffit de brancher l’enceinte au secteur, de télécharger l’application Google Home, de la lancer et celle-ci reconnaître automatiquement l’appareil. L’application demande ensuite dans quelle pièce et à quelle adresse se trouve l’enceinte puis sur quel réseau Wi-Fi se connecter. Ensuite, Google assistant va automatiquement reconnaitre les appareils compatibles que vous possédez tel que le Google Chromecast. Vous pourrez ainsi lui demander de regarder un film ou une vidéo sur votre TV comme par exemple « Regarder Arrow de Netflix sur ma TV« .

Pour pouvoir lui demander de regarder un film, d’écouter de la musique ou encore contrôler vos appareils connectés, il faut au préalable configurer et lier vos différents comptes à Google Assistant.

Ainsi, pour pouvoir écouter de la musique avec Google Home, il faut lier un service de streaming. Un compte premium Play musique, Spotify ou Deezer est donc requis. En revanche, vous pouvez écouter la musique que vous avez exportée sur Play Musique sans posséder de compte payant.

Il faudra également lier votre compte Netflix pour pouvoir demander la diffusion de votre film ou série préférée sur une Chromecast. Vous aurez également la possibilité de lier le service Google Photos pour lui demander de regarder vos photos sur votre TV.

 

 

 

Vous pouvez également paramétrer la façon dont Google Home vous annonce le programme de votre journée lorsque vous prononcez « À quoi ressemble ma journée ? » ou simplement « Bonjour ». Vous pouvez par exemple lui demander de vous énoncer la météo, le trajet entre votre domicile et votre lieu de travail, puis vos prochains rendez-vous et enfin de lancer les actualités, grâce à des podcasts radio, selon les radios partenaires (France Info, Europe 1…)

 

 

 

 

Pour finir, pour pouvoir contrôler votre thermostat Nest, vos ampoules Philips Hue ou encore Lifx, vous devez au préalable relier l’ensemble de vos comptes à l’assistant Google. Ensuite, l’application vous demande dans quelle pièce se trouve l’objet et quel surnom vous souhaitez lui donner. Grâce à cela, vous pourrez lui demander, par exemple, d’allumer seulement la lampe du bureau.

 

 

 

 

Vous pouvez également créer des raccourcis comme par exemple, lorsque vous dites « Bonne nuit », vous pouvez lui demander d’éteindre toutes les lumières.

Fonctionnalités

Comme nous l’avons dit précédemment, Google Home peut répondre à une multitude de questions mais aussi contrôler des objets connectés, diffuser de la musique ou encore vous amuser.

Commençons par lui poser quelques questions basiques comme un simple calcul, le nombre de calories dans un aliment ou moins utile, de nous raconter une blague et nous chanter une chanson :

Vous pouvez également lui demander des questions de culture générale ou encore de traduire un mot :

Ou vous pouvez encore lui poser des questions comme…

Comme nous l’avons expliqué précédemment, Google assistant peut donc nous donner un récapitulatif de notre journée. Ici, je lui ai demandé l’heure, la météo ainsi que mes prochains rendez-vous :

J’ai donc préféré lui demander d’écouter les actualités, non pas pendant le « brief » quotidien mais quand je le souhaitais :

Pour finir, j’ai relié une prise connectée D-Link et j’y ai relié une lampe. En la nommant tout simplement « lumière », je peux demander à l’assistant de l’allumer ou l’éteindre :

Google Home est donc connecté à vos objets connectés (selon compatibilité) et vous pouvez donc désormais les contrôler à la voix. Il est également compatible IFTTT et vous pouvez ainsi créer des scénarios.

Ces vidéos ne sont seulement que quelques exemples de ce que vous pouvez faire avec l’assistant de Google. Il y a encore une multitude de fonctionnalités déjà disponible et d’autres sont encore à venir puisque Google met à jour constamment son assistant. De plus, celui-ci sera de plus en plus performant au fur et à mesure que les utilisateurs l’utilisent car il apprend de lui-même. Plus on l’utilise, plus il apprend.

 

 

Comme vous pouvez le voir sur ces vidéos, Google Home est très réactif et comprend sans aucun problème ce qu’on lui demande. De plus, l’assistant comprend le contexte de vos questions : Vous pouvez par  exemple lui demander « suivant » lorsque vous écoutez une musique et l’assistant comprend que vous demandez la prochaine musique. En revanche, plus votre vitesse de connexion, plus l’expérience sera agréable car l’assistant sera plus rapide pour vous répondre. Il est aussi inutile de parler très fort puisque les deux micros peuvent facilement entendre jusqu’à 7 ou 8m de distance

Conclusion et avis

Le Google Home est disponible en France depuis le 3 août 2017 au prix de 149€ sur le site officiel de Google mais aussi à la Fnac et à Darty.

Pour conclure, même si l’enceinte connectée de Google n’est pas parfaite, elle propose déjà une multitude de fonctionnalités et peut se montrer utile, en particulier si vous possédez des objets connectés. Google vient seulement d’apprendre le Français et a besoin d’encore quelques temps pour apprendre les nuances de notre langue. À ce prix, le nouvel assistant de Google se présente comme un appareil abordable et au bout de quelques jours d’utilisation, on le trouve vite indispensable. Il nous permet de rapidement trouver une information, de regarder un film, de s’informer sur les dernières nouvelles ou encore sur la météo. Lorsqu’il est débranché, on se rend compte rapidement qu’il nous rend souvent grandement service et qu’il nous manque. Il est vivement recommandé de posséder au moins une Chromecast et quelques objets connectés pour profiter pleinement de ces fonctionnalités car il permet de facilement les contrôler alors qu’avec un smartphone, il devient vite lassant de changer d’applications pour contrôler l’ensemble de nos appareils intelligents.

Je pense donc que le Google Home peut s’avérer très utile et indispensable. Il change notre façon d’interagir avec nos objets connectés, de nous informer et de nous divertir. Même s’il manque encore quelques fonctionnalités, dont certaines disponibles aux États-unis, comme le fait de pouvoir commander un Uber, une pizza ou simplement de nous énoncer une recette étape par étape, Google va perfectionner son assistant au fur et à mesure et deviendra encore plus indispensable.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.