Ce lundi 13 Février, la cour d’appel d’Aix en Provence le confirme : Orange condamné pour homicide involontaire à 50 000 € d’amende. C’est en fin 2011, qu’un technicien de l’entreprise âgé de 55 ans est mort dans les Bouches-du-Rhône suite à une chute depuis une plateforme échelle à Peyrolles-en-Provence.

Mort de ses blessures trois semaines plus tard à l’hôpital, plusieurs comités du travail d’Orange avaient signalé plusieurs fois des manquements dans la sécurité de cette plateforme. celle-ci avait même fai tlieu de mises en demeure de la part de l’inspection du travail.

A la sortie de l’audience, l’épouse se félicite et a annoncé « J’espère qu’Orange va maintenant accepter sa responsabilité. Cette décision me fait du bien car, tous les jours, mon mari me manque. Ma vie est cassée et j’attendais de la justice que cela soit reconnu. » , selon France Info.

En revanche, Orange se réserve le droit de former un pourvoi en cassation, a précisé l’avocat défendant l’opérateur, Matthias Guillou.

Ce n’est pas la première condamnation qui figure au casier judiciaire d’Orange, dont trois pour des blessures involontaires et une pour homicide involontaire.