Orange dans le top 5 des meilleurs employeurs pour la parité hommes-femmes. L’opérateur a notamment réussi à faire passer l’écart moyen des rémunérations hommes-femmes sous le seuil de 4%. Son conseil d’administration compte également 7 femmes sur 15 membres au total.

En effet, le magazine Capital a réalisé un palmarès exclusif, avec l’institut Statistat, sur les 500 meilleurs employeurs de France et a enquêté sur 7 thématiques : conditions de travail, perspectives de carrière, parité hommes-femmes, possibilités de formation équilibre entre vie professionnelle et vie privée, bienveillance et créativité. L’opérateur historique est donc dans le top 5 du classement des champions de la parité hommes-femmes. Il arrive juste après EDF, Danone, McDonald’s et Fleury Michon.

EDF, qui est donc le champion de la parité hommes-femmes dans ce classement, a su faire évoluer la part des femmes dans ses effectifs. Elle est passée de 22 à 26% en 10 ans et les femmes représentent même 28% des cadres managers dans l’entreprise.

Orange, qui arrive donc 5ème, a notamment réussi à réduire l’écart moyen des rémunérations hommes-femmes. Cet écart est désormais passé sous le seuil de 4%. De plus, le conseil d’administration de l’entreprise compte 7 femmes sur 15 membres au total. Pour lutter contre le plafond de verre (obstacle dans l’évolution de sa carrière professionnelle), l’opérateur a entrepris une démarche de détection et d’accompagnement des talents féminins et a pour objectif d’atteindre 35% de femmes dans le top management d’ici 2020.

Pour réaliser cette enquête, l’institut Statista a sondé un panel de 20.000 personnes travaillant dans des sociétés de plus de 500 salariés en France. L’institut précise que « aucune entreprise n’a été informée en amont, ce qui a permis à chacun de répondre indépendamment de toute influence éventuelle des DRH. »

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.