Le statut d’Orange, particulier sur le secteur des Télécoms a toujours dérangé et dérange toujours. En effet, il est né du secteur publique grâce à France Télécom puis devenu opérateur privé : Orange attaqué pour position dominante.

De plus, le secteur des Télécoms en France est d’autant plus particulier que nous pouvons compter 4 concurrents sur le marché. Orange, issu de la privatisation de France Télécom est donc la cible « d’attaques » pour position dominante sur ce marché très concurrentiel.

En effet, l’opérateur est attaqué pour position dominante, car son nombre de clients ne fait qu’augmenter e sa domination sur le déploiement de la fibre s’établit peu à peu.

Selon le journal l’Express, les opérateurs SFR, BT (Britannique) et Verizon (Américain) ont décidé de s’allier et de porter plainte devant le tribunal de commerce pour cette raison, c’est-à-dire position dominante sur le marché. Ils réclament ainsi à l’opérateur une somme de 2,76 milliards d’euros. (2.4 milliards par SFR, 215 millions par Verizon et 150 millions par BT)

L’opérateur Français ainsi que les filiales britannique et américaine estiment donc subir des pratiques anticoncurrentielle et ce n’est pas nouveau car en 2015, Orange avait déjà été condamné à verser une somme de 350 millions d’euros pour les mêmes raisons.

Le secteur des télécoms pour les particuliers est donc un secteur très concurrentiel où les opérateurs sont prêts à s’attaquer en justice. En revanche, le secteur des télécoms pour les entreprises l’est moins car Orange possède plus des deux tiers des parts du marché.