L’ARCEP salue les engagements d’Orange et SFR sur la fibre. En mai 2018, les deux opérateurs s’étaient engagés dans une lettre envoyée au gouvernement, à couvrir d’ici 2020 environ 13,7 millions de locaux des zones AMII.

En effet, le gendarme des télécoms, l’ARCEP, vient de publier son avis sur les engagements de déploiement FttH d’Orange et de SFR dans les zones AMII. Les zones AMII (Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement) correspondent aux zones moins denses, c’est-à-dire les villes moyennes ou les zones périurbaines, où ce sont les opérateurs Orange et SFR qui déploient eux-mêmes la fibre optique.

Dans la lettre envoyée au Gouvernement, les opérateurs Orange et SFR proposent donc de s’engager à couvrir plus de 3 600 communes, correspondant à environ 13,7 millions de locaux (habitations ou entreprises).  L’ARCEP qui a été saisi par le Gouvernement, pour avis, salue ces propositions d’engagements juridiquement opposables.

  • Orange propose de s’engager sur 2 978 communes totalisant environ 11,10 millions de locaux : soit environ 30 % de la population, 7 % du territoire et 30 % du nombre de locaux en France 
  •  SFR propose de s’engager sur 641 communes totalisant environ 2,55 millions de locaux : soit environ 8 % de la population, 1,5 % du territoire et 7 % du nombre de locaux en France.

D’ici fin 2020, l’ensemble de la zone AMII devra donc être éligible à la fibre optique : Orange propose de rendre raccordable, au minimum 92 % des locaux de la zone sur laquelle il s’engage à fin 2020 (le reste étant raccordable sur demande), puis 100 % des locaux raccordables à fin 2022. SFR propose également de rendre au minimum 92 % de locaux raccordables à fin 2020, le reste étant raccordable sur demande.

En revanche, l’ARCEP tient à souligner quelques points :

  • pour respecter leurs engagements, les opérateurs doivent accélérer leurs déploiements
  •  les collectivités territoriales et les opérateurs doivent « maintenir une relation étroite s’agissant de l’état d’avancement et des projets de déploiement du réseau FttH sur leur territoire ».