Les zones très denses et moyennement denses ne sont pas les seules à intéresser les opérateurs pour le déploiement de leur réseau de fibre optique. Une concurrence entre les opérateurs concernant les zones rurales a aussi lieu. C’est pour cela qu’Orange fibrera les Hautes-Pyrénées seul, sans aide de l’état.

En effet, afin d’accélérer le déploiement du très haut débit en France et de réduire la fracture numérique, l’état avait annoncé il y a plusieurs années qu’il cofinancerait avec les collectivités locales, la construction de réseaux dits d’initiative publique (RIP). Des appels d’offres avaient donc ensuite lieu pour décider quel opérateur profiterait de ces aides publiques pour apporter la fibre et remplacer l’ADSL. Mais il se pourrait bien que ces réseaux dits RIP deviennent progressivement moins nécessaires.

Dans ce cas précis du déploiement de la fibre dans les Hautes-Pyrénées, le département aurait pu donc développer un RIP et faire un appel d’offre mais cela n’a pas été nécessaire puisque l’opérateur historique a décidé qu’il déploierait son réseau sans subventions publiques. Orange qui avait déjà déployé sa fibre dans les grandes villes comme Tarbes a proposé en mai dernier d’étendre son réseau très haut débit dans les zones rurales des Hautes-Pyrénées avec ses propres moyens, sans l’état. Le président du conseil départemental des Hautes-Pyrénées se félicite donc d’être le premier département français très rural à être équipé gratuitement par la fibre d’Orange car le conseil départemental a bien entendu voté le 21 juillet pour l’offre de déploiement d’Orange.

En revanche, tout le département ne sera pas bien sûr, fibré immédiatement. D’ici 2022, 90% des foyers seront raccordés et les 10 % restants des foyers, les plus isolés, en bénéficieront, d’ici à 2024, grâce à un mixte entre de la fibre et d’autres technologies comme le Wi-Max.

La proposition d’Orange de fibrer ce département seul rappelle donc l’annonce récente de SFR : l’opérateur a en effet annoncé qu’il déploierait seul, sans aucune aide de l’état, son réseau fibre sur 100% du territoire d’ici 2025. 

Le président du conseil départemental des Hautes-Pyrénées avait aussi pris contact avec SFR avant de demander à Orange mais il a trouvé l’offre de SFR moins précise sur la couverture des territoires isolés comme en montagnes. En effet, SFR avait annoncé que peut-être 2 à 3 % du territoire ne seraient pas câblés et resteraient à la charge du département alors qu’Orange avait réalisé une analyse détaillée du territoire et avait prévu une solution pour ces territoires. De plus, puisqu’Orange avait déjà fibré une partie du département, cela lui coûtera moins cher que de déployer un nouveau réseau.

Ainsi, l’économie réalisée représente 270 millions d’euros aux collectivités et à l’Etat, dont près de 200 millions au département.