La distribution des contenus comme la diffusion d’événements sportifs en exclusivité est un sujet brûlant pour les opérateur. En revanche Orange ne croit pas en la convergence avec les contenus.

En effet, SFR, bientôt renommé Altice a récemment mis beaucoup d’argent en jeu pour obtenir les droits de diffusions de nombreux contenus et notamment celles de coupes européennes de Football importantes comme la Ligue des Champions. L’opérateur ne s’arrête pas la car il propose de plus en plus de séries et films dans ses chaines et services de VOD.

Stéphane Richard, président d’Orange n’est pas du même avis. Il a assuré au Monde ne pas être convaincu par cette convergence des contenus. Il a annoncé au Monde, en faisant allusion à son concurrent SFR  » Si cela consiste à faire des chèques de 400 millions d’euros par an, pour acheter des droits sportifs ou 1,5 milliard pour des droits de foot, je n’en fais pas partie « .

Pourtant, Orange avait déjà tenté d’acquérir en exclusivité la diffusion des matchs sportifs dans la fin des années 2000 mais semble donc changer de stratégie. De plus, suite à une contestation judiciaire des concurrents, Orange avait échoué à diffuser en exclusivité ces événements. De plus, seul le contenu n’est pas une garantie de gagner de la clientèle car la qualité du réseau ou encore de la relation client est aussi primordiale.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.