Orange et Free pourraient mutualiser leurs réseaux 5G. Stéphane Richard a évoqué cette possibilité lors de l’Université d’été du Très Haut Débit.

« La voie est libre pour la mutualisation de la 5G entre Orange et Free » a expliqué le PDG d’Orange à l’Université d’été du THD qui se tenait les 20 et 21 octobre aux Sables-d’Olonne. Les deux opérateurs avaient déjà évoqué ce sujet de la mutualisation mais les discussions ont dû être interrompues durant les phases d’enchères des fréquences 5G.

La procédure d’attribution des fréquences 3,4-3,8 GHz s’étant achevée le 1er octobre, Orange et Free ont pu reprendre les négociations. Un accord de partage des réseaux 5G pourrait leurs permettre de déployer plus rapidement le nouveau réseau sur tout le territoire tout en réalisant des économies.

Du côté des consommateurs, cette mutualisation pourrait également permettre de profiter d’un meilleur service 5G couvrant une zone plus importante.

Lors de l’Université d’été du THD, Stéphane Richard a d’ailleurs prôné l’équilibre entre le rural et les zones urbaines pour le déploiement de la 5G : « Au vu des débats actuels, nous avons vu que certains cœurs de ville bobos n’en veulent pas, mais que toute la métropole autour en veut ». Il a ajouté « Dans le Cantal, un élu m’a dit : moi je la veux la 5G, venez tout de suite ».

Rappelons qu’Orange propose dores et déjà des offres mobile compatibles 5G. L’opérateur annonce une disponibilité du nouveau réseau pour le mois de décembre 2020.

Source : Le Figaro

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.