Le blocage des transferts d’argent d’Orange Money par la Banque centrale d’Afrique de l’Ouest a été annoncé récemment et concerne les transferts entre la France, le Mali, le Sénégal et la Côte d’Ivoire.

Le service Orange money est un service de transfert d’argent et de paiement mobile disponible dans une majorité de pays d’Afrique où l’opérateur est présent et depuis juin 2016, permettait les transferts d’argent vers le Mali, le Sénégal et la Côte d’Ivoire depuis la France.

En effet, selon la BCEAO, ce service de transfert de fonds hors de l’Union monétaire ouest-africaine est uniquement réservé aux banques et Orange n’a donc pas les droits nécessaires pour effectuer ces transferts. Suite à des campagnes publicitaires commandées par Orange, la BCEAO a décidé de contrôler ce nouveau service en novembre à Abidjan et s’est aperçue que le service était déjà opérationnel.

En mi-Février, la banque a donc décidé d’interdire et donc de bloquer les transferts, non pas pour pénaliser l’opérateur mais ce genre de transferts n’est autorisé que pour les banques pour mieux contrôler les flux financiers. Cela permettrait d’éviter les possibles fraudes comme le blanchiment d’argent. 

Un expert de la BCEAO explique qu’à moins qu’Orange décide de créer une banque, le service ne devrait pas être débloqué.