24 000 conversations par semaine pour le conseiller virtuel d’Orange Bank : Djingo, le conseiller virtuel d’Orange Bank disponible 24h/24 et 7j/7 est le premier point de contact avec les clients. Chaque semaine, près de 24 000 conversations sont effectuées par Djingo dont près de 20 % en dehors des jours et des heures d’ouverture.

Lancée en novembre 2017, Orange Bank a fait son entrée dans le secteur bancaire avec une offre innovante : une banque 100% mobile et gratuite mais aussi et surtout accompagnée d’un assistant virtuel, Djingo, qui a pour but d’améliorer l’expérience client. 

En effet, Orange Bank est dotée d’un conseiller virtuel disponible 24h/24 et 7j/7 nommé « Djingo ». Ce dernier est basé sur une intelligence artificielle nommée Watson et développée par IBM et a pour but de répondre aux questions des clients en langage naturel et d’effectuer des opérations bancaires comme le blocage et le déblocage d’une carte bancaire.

Il est donc le premier point de contact des clients avec la banque. Chaque semaine, près de 24 000 conversations sont effectuées par Djingo dont près de 20 % en dehors des jours et des heures d’ouverture. Orange Bank est donc la première banque mobile en France à s’appuyer sur un modèle de relation client fondé sur une intelligence artificielle, ce qui permet d’offrir une aide client en continue et donc une expérience client unique.

D’autant plus qu’aujourd’hui, près de deux français sur trois (63%) ont installé l’application de leur banque sur leur smartphone et près d’un sur deux (47 %) l’utilise au moins une fois par semaine. Djingo permet donc véritablement d’offrir une nouvelle qualité de service clients.

André Coisne, CEO d’Orange Bank a déclaré que Djingo « apporte à nos clients une expérience unique en leur permettant, où et quand ils le souhaitent, d’interagir avec leur banque« .

Pour certains sujets tel que la contestation d’un paiement bancaire, Djingo propose au client de passer le relai à l’un des experts du Centre de Relation Clients d’Orange Bank. Ce dernier peut ensuite poursuivre la conversation en accédant à la vision 360° du client ainsi qu’à l’historique de la conversation avec le conseiller virtuel.

De plus, Djingo s’améliore de jour en jour puisque les conversations échangées avec ce dernier sont analysées en permanence par une équipe d’experts Orange Bank et IBM afin d’améliorer ses connaissances. Jean-Philippe Desbiolles, VP Watson France explique que « Fondé sur un modèle d’apprentissage continu, Djingo powered by Watson comprend plus de 85 % des questions posées en langage naturel, ce qui est un excellent taux de compréhension ». 

Rappelons que la banque d’Orange comptabilise désormais près de 100 000 clients.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.