Reconfinement : la PDG d’Orange France fait le point sur la situation des réseaux. Au micro d’Europe1, Fabienne Dulac a assuré que les réseaux étaient conçus pour tenir les pics de charge et que le déploiement de la fibre garderait son rythme pendant le nouveau confinement.


Pour commencer cet entretien accordé à Europe1, Fabienne Dulac est revenue sur l’état des réseaux télécoms durant cette année 2020 si particulière. La PDG d’Orange France explique que globalement, les réseaux fixe et mobile ont bien tenu l’explosion des usages du au télétravail, au streaming ou encore la télé-éducation. Ces derniers sont en effet conçus pour résister à de gros pics d’activité comme de grands événements sportifs. De plus, chaque année, les usages augmentent de 40% et les réseaux sont donc pensés pour répondre à cette dynamique.

Durant le premier confinement au printemps, seuls des problèmes d’interconnexion entre opérateurs au niveau de la voix ont été rencontrés. F. Dulac précise que le nombre d’appels a été multiplié par trois pendant cette période. Lors des premiers jours du confinement, des difficultés ont donc pu être rencontrées pour joindre certains destinataires abonnsé à un autre opérateur. Les équipements ont alors été configurés pour mieux s’adapter à ces pics explique la PDG.

La sortie du premier confinement au mois de mai a ensuite permis de créer un « appétit exceptionnel pour la fibre ». Il y a eu une « volonté d’équipement de la part du grand public mais aussi des entreprises qui ont accéléré leur capacité à se digitaliser, c’est-à-dire de pouvoir profiter de services digitaux pour continuer leur activité ».

Des mois ont ainsi été gagnés pour faire adopter la fibre aux Français. Le pays est d’ailleurs le plus fibré d’Europe avec presque 60% des foyers ayant accès à la fibre contre 39% en moyenne en Europe.

Concernant le reconfinement qui a débuté le 30 octobre, « le capacitaire est au rendez vous. L’ensemble des moyens ont été mis pour que la supervision puisse s’adapter au fil de l’eau aux usages des clients qui ont explosé et qui vont continuer d’exploser » assure F. Dulac. Elle explique d’ailleurs que des pics d’activités similaires à ceux du premier confinement sont déjà observés sur les trafics internet et voix et les plateformes TV. Orange a également renforcé ses antennes mobile en région pour répondre à un certain départ des grandes villes.

L’opérateur historique a procédé à des montée en débit sur certaines lignes cuivre et va continuer. Il fait aussi tout pour accélérer le déploiement de la fibre. Le Gouvernement aide d’ailleurs les opérateurs à garder le rythme en fournissant rapidement les autorisations de déploiement pour la fibre et la 4G.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.