Orange lance une campagne de sensibilisation au phishing du 2 au 9 juillet. Les menaces liées à la cybercriminalité sont toujours plus nombreuses mais les comportements digitaux changent difficilement.L’opérateur tente donc de faire réagir avec une fausse publicité reprenant son identité.

En 2018 des millions de Français ont encore été victimes de la cybercriminalité, que ce soit dans leur vie personnelle mais aussi professionnelle, pour une perte estimée à plusieurs dizaines de millions d’euros. En effet, les menaces sont toujours plus nombreuses mais les comportements des internautes changent peu. Selon Hugues Foulon, Directeur exécutif Stratégie et des activités de cyber-sécurité chez Orange, « 95% des attaques informatiques sont permises par une erreur humaine« .

Dans le but d’essayer de faire changer les comportements sur internet, de rendre les internautes plus vigilants, Orange lance ce mardi 2 juillet une campagne de sensibilisation au phishing. Cette cyberattaque, la plus répandue auprès des particuliers, consiste à usurper principalement par email l’identité d’une entreprise, d’un organisme financier ou d’une administration en se faisant passer pour eux dans le but de recueillir des données personnelles et des informations confidentielles.

Pendant 48 heures, des affiches 4 m x 3 m placardées à Paris, Lyon et Marseille ainsi que des bannières sur Internet vont inviter les passants et internautes à profiter d’une offre prétendue incroyable : un « FORFAIT ILIMITÉ 6G PENDANT 100 ANS » en échange de leurs données personnelles (nom, prénom et date de naissance). Cette fausse publicité volontairement exagérée reprend donc l’image d’Orange et a été réalisée par l’opérateur lui-même. Elle rassemble tous les ingrédients du phishing : imitation de logo, fautes d’orthographe, offre ultra-attractive à caractère urgent et, surtout, demande de données personnelles.

Celles et ceux qui auront entré leurs données personnelles sur le site 6g100ans.fr mis en ligne pour l’occasion seront immédiatement alertés sur l’aspect factice de l’opération et seront sensibilisés pour qu’ils puissent ensuite adopter le bon comportement. Orange rassure ces derniers en précisant évidemment qu’aucune donnée personnelle collectée n’a été sauvegardée.

Béatrice Mandine, Directrice exécutive Communication et Marque chez Orange explique avoir fait  » le choix de cette campagne choc, originale et interactive s’appuyant sur une expérience directe des cybermenaces » car « les prises de conscience sont toujours plus fortes lorsque l’on a été exposé au risque« .

À partir du 4 juillet, les affiches et bannières seront remplacées par des messages montrant le caractère frauduleux de cette fausse publicité. Les réseaux sociaux d’Orange diffuseront également des messages didactiques et informatifs sur la nature des risques et les bons gestes à adopter pour les éviter.

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.