Orange investit pour la qualité de service et la sécurité des données en Afrique. L’opérateur a annoncé soutenir le projet « One African Network » de l’alliance Smart Africa qui vise à réduire le coût de la communication et à maintenir le trafic généré et destiné à l’Afrique en Afrique.

Orange est aujourd’hui présent dans 18 pays en Afrique et au Moyen-Orient. À travers ses filiales, l’opérateur dispose donc depuis de nombreuses années d’infrastructures permettant l’interconnexion directe des opérateurs Africains entre eux.

En tant que membre Platinium de l’alliance Smart Africa, Orange a annoncé ce 9 octobre 2020 son soutien pour le projet « One Africa Network » qui permettra de renforcer d’une part la qualité de service et d’autre part la sécurité des données pour l’ensemble des utilisateurs du continent.

Pour commencer, l’opérateur a annoncé la mise en service de deux nouveaux Points de Présence (PoP) Tier-1 Voix, qui permettront de faciliter la connectivité inter-régionale du trafic voix en Afrique. Orange va proposer sur ces derniers une offre de services enrichie à tous les opérateurs mobiles africains permettant le transit du trafic sur le continent africain.

Orange annonce également la densification de la couverture de ses réseaux de données Internet, grâce à un plan ambitieux de déploiement de points de présence (PoP) Tier-1 IP et IPX en Afrique. Ces PoP garantissent une connexion au plus près des clients aux contenus africains et internationaux et permettent l’échange des données en situation de roaming.

Sur le continent Africain, l’opérateur dispose de plusieurs data centers interconnectés à travers un réseau ouvert et sans couture pour héberger les données localement. Depuis 2015, Orange a mis en place le « Roaming Operational Center » à Abidjan, centre de compétence mondial qui pilote les tests et les ouvertures des routes de roaming, soit en direct avec ses partenaires régionaux et mondiaux, soit via son Roaming Hub (plus de 100 opérateurs raccordés). À compter du 1er janvier 2021, Orange va donc compléter ce dispositif : les flux de trafic inter-opérateurs liés à l’itinérance en Afrique, seront hébergés par une chambre de compensation localisée dans un data center en Afrique.

Lacina Koné, Directeur Général & CEO Smart Africa a déclaré « Nous apprécions l’engagement d’Orange à renforcer la capacité de l’Afrique à gérer et à conserver ses propres données. C’est important pour assurer un accès universel à travers des économies de coûts et une souveraineté des données, ce qui est une caractéristique de notre politique en matière de données. Par conséquent, ce partenariat avec Orange contribue grandement à concrétiser ces principes et à faire du Réseau Africain Unique une réalité« .

Jérome Barré, CEO Orange Wholesale & International Networks : « Avec l’ouverture de nouveaux points de présence voix et d’une chambre de compensation des flux de roaming en Afrique, Orange confirme sa position de leader de l’interconnexion internationale en Afrique et sa capacité à apporter une solution de proximité aux opérateurs africains pour l’ensemble des services voix, data et roaming. L’ambition d’Orange est de maintenir tous les trafics et tous les flux en Afrique, et ainsi de contribuer à l’essor de l’économie numérique de ce continent« .

Alioune Ndiaye, CEO Orange Middle-East and Africa : « Ces initiatives contribuent aux objectifs de Smart Africa et témoignent de la volonté et de l’investissement d’Orange pour faciliter et démocratiser l’utilisation du roaming et de la voix internationale en Afrique. Nous agissons pour promouvoir l’émergence d’une société numérique dynamique, facteur de développement du continent. Dès cette année, Orange fera en sorte que le trafic africain reste en Afrique« .

Pour signaler une erreur dans l’article, surlignez le passage en question et pressez les touches Ctrl+Entrée de votre clavier.